L'échasse Blanche

Les Échasses blanches 

sont migratrices.  On constate, depuis les années 1980, que l'espèce s'installe régulièrement dans le marais pour nicher. La période de ponte s'étend jusqu'à la fin mai.

Pour sauvegarder l’Échasse blanche, il faut préserver les sites de reproduction. Une gestion hydraulique adéquate est donc nécessaire.

Identification

Son bec long et fin est droit et noir. Son plumage est contrasté : noir et blanc. La tête présente une face blanche et un sommet noir.

L’Échasse blanche se dresse sur de très longues pattes roses.

Nidification

Le nid est rudimentaire et aménagé à même le sol. La plupart du temps, l'oiseau choisit un terrain découvert avec une végétation rase.

Les succès de reproduction de l'espèce sont très fluctuants. Ils varient annuellement en fonction des conditions météorologiques.

La femelle pond habituellement quatre œufs par ponte. Les poussins deviennent indépendants 2 à 4 semaines après la naissance.

Comportement

L’Échasse blanche se nourrit dans l'eau peu profonde (moins de 20 centimètres), pataugeant et capturant des proies sur ou près de la surface.

Elle marche vite, avec de grands pas, en pataugeant dans l'eau. Le vol de l’Échasse blanche est direct et rapide, avec de rapides battements d'ailes.

Où l'observer

Les sites propices à la présence de l’Échasse blanche sont encore nombreux dans le Marais poitevin,Parc du Teich en Gironde,et Terres d'oiseaux. Elle apprécie les anciens marais salants, les bassins de lagunage et, dans une moindre mesure, les prairies humides.

Alimentation

Elle consomme divers petits insectes, des larves et même des libellules, mais aussi des crustacés, mollusques et araignées.

Le Traquet Motteux

Le Traquet motteux est un oiseau de taille légèrement supérieure à celle du Moineau domestique. Au vol, il est facile à reconnaître grâce à son croupion blanc et aux rectrices terminées par un T noir inversé. Dans son plumage nuptial, chez le mâle, le noir des ailes contraste avec le dos gris. Noirs également sont l'extrémité de la queue et un très net masque sur les yeux. Le croupion est blanc ainsi que la plus grande partie des rectrices. Le dessous du corps est jaunâtre, se diluant en blanc dans sa partie inférieure. La femelle a le même coloris, mais moins contrasté. Chez elle, le noir est remplacé par du brun ou du gris foncé. Les jeunes se différencient des femelles par des taches sur le dos et sur la poitrine. Les oisillons ont l'intérieur du bec , jaune avec une raie noire transversale sur la langue. On peut confondre le Traquet motteux avec son apparenté du sud, le Traquet oreillard. Cependant ce dernier s'en distingue par une teinte ocre sur le dessus et il se présente sous deux variantes : à gorge noire ou à gorge blanche. Il y a également une différence notable sur la longueur et l'agencement du noir sur les rémiges. Les différences entre les sexes ne sont pleinement perceptibles que lors du passage printanier.