Le Rouge gorge

rouge gorge de LAE Didier
rouge gorge de LAE Didier

Est-il passereau plus populaire que le Rouge-gorge ? Assurément non ! Avec l'hirondelle et la mésange, il jouit à part égale du statut d'oiseau familier. Pourtant, qui pourrait se vanter de le bien connaître ?

On peut croire ou non aux légendes : chacune a sa part de rêve et de poésie. Celle du Rouge-gorge se rattache à la mort de Jésus. En ce temps là, ce n'était qu'un modeste oiseau au plumage brunâtre. Le jour de la Passion, il s'approcha bravement du supplicié sur sa croix ; de ses ailes, il essuya les larmes du Christ ; de son bec, il arracha les épines qui lui blessaient la tête, lorsqu'une goutte de sang tomba sur sa gorge, colorant à jamais son humble plumage. On pourra certes épiloguer sur la véritable couleur de cette tache. Inutile de chercher bien loin : le terme "orange-gorge" sonne mal ! Du coup, notre oiseau se voit crédité d'une coloration qu'il ne porte pas mais qui corrobore ce que dit la légende.

 

Outre ce plastron à nul autre pareil qui rend le Rouge-gorge immédiatement identifiable, la silhouette est originale : à contre jour -c'est-à-dire en l'absence de tout détail relatif au plumage-, le Rouge-gorge se résume à une entité tête-corps d'un seul tenant, le tout monté sur de longues pattes graciles. Ce portrait s'achève par deux gros boutons de bottine qui donnent au regard un air interrogateur. Le croira-t-on ? Le Rouge-gorge relève de la même filiation que le merle et la grive. C'est aussi un proche parent du rouge-queue, du rossignol et du traquet qui sont autant de membres célèbres de la famille des turdidés à laquelle les ornithologues se réfèrent pour désigner cette catégorie de passereaux.

 

plumes au vent
plumes au vent
cache-cache
cache-cache

fauvette à tête noire

fauvette de LAE Didier
fauvette de LAE Didier

Le mâle a une calotte noire luisante, le dessus grisâtre, les côtés de la tête et le dessous gris cendré. La femelle a la calotte brun-roux. Les jeunes ressemblent aux femelles mais ils ont une calotte plus terne et plus brune

zinzinule. Elle émet des cris de contact secs et courts, et un chant clair et flûté comme celui de la fauvette des jardins, en plus mélodieux et aux notes plus liées. Son chant peut comporter des imitations d'autres passereaux.

Habitat : On peut rencontrer la fauvette à tête noire dans les sous-bois, les taillis, les haies, les parcs et les jardins, ainsi que les buissons avec arbres.

Comportements : C'est un migrateur partiel. Les migrateurs reviennent chez nous vers les mois de mars-avril. De plus en plus d'oiseaux restent en France en hiver. Ce sont surtout les individus du nord et du nord-est de la France qui migrent. Elle est présente sur tout le territoire. C'est un oiseau commun.

Nidification : Nid : léger, d'herbe sèche et de radicelles, dans les buissons épais ; construit surtout par la femelle. Ponte (1 à 2 par an) : ponte dès fin avril de 4 ou 5 œufs gris pâle marqués de brun. Les deux parents se partagent l'incubation, qui dure environ 13 jours, puis l'élevage des jeunes, qui quittent le nid à l'âge de 10 ou 11 jours.

Régime : Elle se nourrit surtout de mouches, chenilles et autres insectes, baies et fruits en automne.


le bruant zizi

 

 

bruant zizi
bruant zizi

Le bruant zizi ressemble au bruant jaune par la taille, la silhouette et le comportement, mais il est en moyenne plus petit et plus compact. Même si leurs aires de répartition et leurs habitats se recouvrent assez largement, la différenciation entre les deux espèces s'effectue assez aisément en raison de la couleur du croupion et des sous-caudales brun-olive terne chez le bruant zizi (et non pas roux comme chez le bruant jaune).
Le mâle présente une face rayée typique : menton, haut de la gorge et trait sourcilier noirâtres, sourcil jaune, trait jaune reliant la base du bec aux parotiques, demi collier jaune sur la partie basse de la gorge, large bande pectorale olive et rousse, autant de caractères qui font qu'il ne peut pas être confondu.  Ce dessin est en partie masqué par le liseré des plumes neuves en automne et en hiver. Le croupion olivâtre typique contraste avec le dos couleur rouille et le dessous jaunâtre. La queue allongée affiche un peu de blanc sur les rectrices les plus extérieures. La femelle est très semblable à celle du bruant jaune , mais son croupion est brun-olive grisâtre et strié. Elle possède des motifs foncés sur le fond pâle du côté de la tête. Les épaules présentent une nuance brun-roux, les grandes couvertures alaires sont brun-gris plus unies. Le capuchon est brun olivâtre rayé sans zone centrale plus claire. Le bec a tendance à être plus bicolore.

mésange bleue

 

 

La mésange bleue se distingue par sa large calotte bleue. Une ligne bleue foncée traverse sa face blanche du becà la nuque. Ses ailes et sa queue sont bleues. Le reste du dessus est brun verdâtre. Le dessous est jaune uniforme avec une bande médiane grise longitudinale peu marquée. Les deux sexes diffèrent uniquement par les couleurs moins vives et les dessins moins marqués du plumage de la femelle, notamment sur le front et lescouvertures alaires. 
Le bec est conique, petit et pointu, de couleur bleu-gris. Les yeux sont noirs. Les pattes et les doigts sont bleus. 
Le juvénile a les joues jaune pâle, et un plumage plus jaune mais plus terne que l'adulte. Les couvertures alaires sont plus vertes et la calotted'un bleu plus terne. 

 

 

 

 

mésange charbonnière

 

 

mésange charbonnière
mésange charbonnière

La mésange charbonnière a les parties inférieures jaunes avec une bande centrale noire partant du menton jusqu'à l'abdomen. Sur les parties supérieures, le dos est verdâtre. Les ailes sont bleu grisâtre avec une barre alaire blanche. La queue est bleu-gris avec les rectrices externes blanches.
La tête est bleu-noir luisant avec les joues blanches. Les yeux sont noirs. Le bec court est noirâtre. Les pattes et les doigts sont bleu-gris clair.
La femelle a une bande noire plus étroite sur la partie inférieure.

parc ornythologique du teich

le teich
le teich

Le parc ornithologique du Teich est un espace naturel de 120 hectares aménagé pour accueillir les oiseaux sauvages, et permettre leur observation au public. Il est situé sur le bassin d'Arcachon en France dans la commune du Teich.

Le parc est composé de marais maritimes, lagunes, roselières, prairies et forêts situés au fond du bassin d'Arcachon près de l'embourchure de l'Eyre. Il a été aménagé sur des installations piscicoles créées au XVIIIe siècle. Le parc est ouvert au public depuis 1972 et est géré par la commune du Teich avec l'assistance du Parc naturel régional des Landes de Gascogne.

Le parc, situé sur le trajet des oiseaux migrateurs et proche d'un bassin maritime abrité des éléments, est fréquenté par 260 espèces dont 80 nichent sur place.

Les oiseaux migrateurs sont présents en automne et au printemps. On y trouve des populations particulièrement nombreuses de cigognes blanches, aigrettes, hérons ainsi que des représentants d'espèces plus rares, telles que la spatule blanche, le tadorne de Belon, etc.

 

Le parc, situé sur le trajet des oiseaux migrateurs et proche d'un bassin maritime abrité des éléments, est fréquenté par 260 espèces dont 80 nichent sur place.

Les oiseaux migrateurs sont présents en automne et au printemps. On y trouve des populations particulièrement nombreuses de cigognes blanches, aigrettes, hérons ainsi que des représentants d'espèces plus rares, telles que la spatule blanche, le tadorne de Belon, etc.

http://www.parc-ornithologique-du-teich.com/accueil.htm

 

Les oiseaux du teich

La Gorgebleue

La gorge bleue à miroir mâle adulte en été a les parties supérieures brunes. La queue arrondie est brun foncé avec la base rousse. Les parties inférieures présentent une belle bavette bleue avec un croissant roux à la base de la gorge. En dessous, la bavette bleue est bordée de trois bandes successives, noir, blanc et roux, en travers de la poitrine. Le bas de la poitrine et l'abdomen sont blancs. Les sous-caudales ont la base rousse. 
La tête est brune, avec un très net sourcil blanc. Les yeux sont noirs. Le bec est noir avec la base inférieure jaune. Les pattes et les doigts sont gris-brun. 
En plumage d'hiver, quelques plumes blanches envahissent la bavette bleue. 
La femelle a la gorge et la poitrine blanchâtres, avec une bande de
taches noires en travers du haut de la poitrine. Elle a également des "
moustaches" noires. Quelques femelles adultes peuvent avoir du bleu et du roux sur le bas de la poitrine, mais la plupart n'en ont pas. 

Le juvénile a le plumage brun tacheté, faisant un effet d'écailles, mais il a la couleur rousse à la base de la queue, comme les adultes, juste un peu moins étendue. 
Le jeune mâle a un peu de bleu sur les côtés de la gorge. 

Le Pic vert

Le Pic vert ou pivert (Picus viridis) est une espèce d'oiseaux appartenant à la famille des Picidae.

 

Qu'il soit mâle ou femelle, le pic vert a la face supérieure verte, le croupion jaune, la face inférieure gris-vert et le dessus de la tête rouge. La femelle se distingue par sa moustache noire, tandis que celle du mâle est rouge, entourée de noir. Les jeunes sont plus clairs et tachetés.

Cet oiseau mesure environ 30 cm de longueur et 40 à 45 cm d'envergure, pour une masse d'environ 200 g.

Cet oiseau se nourrit principalement d'insectes et de larves, capturés sur le sol. Il recherche particulièrement les fourmilières dans les prés, car les fourmis représentent plus de 90 % de son alimentation. Dans le sud de l'Europe, il s'attaque également aux ruches en hiver. Il complète son alimentation avec des graines et des baies.

Rousserolle éffarvatte

C'est la plus fréquente des rousserolles en Europe. Elle ressemble fortement aux Rousserolles verderolle et des buissons, mais elle ne partage pas le même habitat que ces dernières espèces. Le dessus uniformément brun de la Rousserole effarvatte et l'absence des sourcils nets permettent de la distinguer aussi du Phragmite des joncs, que l'on trouve également dans le même habitat. Ce petit oiseau est brun roussâtre sans rayures sur le dessus et brun plus clair sur le dessous. Elle a une tête pointue, un long bec fin et droit, accentué par un front fuyant. Elle arbore aussi un léger cercle orbital blanc crème. Ses pattes sont ordinairement brun foncé. Son croupion brun-roux est un peu plus clair et chaud. Avec ses teintes neutres, elle se confond avec son milieu favori. En vol, elle a sa queue déployée. Les deux sexes sont semblables.