insectes

 

 

 

Le Brun des pélargoniums est un petit papillon d'une envergure de 15 mm à 23 mm pour le mâle, 18 mm à 27 mm pour la femelle, au dessus marron bordé d'une frange blanche entrecoupée de marron, avec aux postérieures une queue et un petit ocelle en position anale.

Le revers présente des dessins en lignes dans divers tons de marron, certains très colorés, et la même frange blanche entrecoupée de marron.

Les espèces ressemblantes (pour la présence de deux petites queues) sont Lampides boeticus et Leptotes pirithous.

 

Le Brun des pélargoniums est présent dans le sud de l'Afrique (Afrique du Sud, Mozambique, Zimbabwe), et a été introduit aux Baléares puis s'est étendue au Maroc, à l'Espagne, à la France et en Belgique. Elle est également repérée en Suisse (Tessin), en Autriche et en 2003 à Palerme (Sicile).

En France il est présent dans tout le sud jusqu'en Charente-Maritime,Charente, Dordogne, Lot, Cantal, Loire, Saone-et-Loire et Ain. Il a été signalé en Seine-Saint-Denis et dans le Haut-Rhin4

L'espèce étant originaire d'Afrique du Sud, des stades immatures sont, selon toute vraisemblance, introduits accidentellement aux Baléares par transport avec des “géraniums” (Pelargonium). Observée àMajorque en 1988, l'espèce envahit rapidement l'île, puis le reste des Baléares, débordant sur l'Espagne continentale. Dès 1991, un brun des pélargoniums est capturé à Bruxelles. En 1996, des colonies sont repérées près de Rome. En 1997, l'espèce, déjà présente en Catalogne, au Portugal et au Maroc et dans le sud de la France5, est observée à Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales) ainsi qu'en Grande-Bretagne(Sussex).

L'expansion du brun des pélargoniums, soutenue par le goût des habitants des villes et des villages pour le “géranium” et l'absence de parasites et prédateurs spécifiques, n'a pas été freinée dans les dernières années par sa relative disparition des balcons, du fait des ravages causés par les chenilles de l'espèce qui se nourrissent de toutes les parties aériennes de la plante, notamment des fleurs et des bourgeons floraux. Il semblerait donc que son établissement en France, au moins dans les régions méditerranéennes, soit à présent réalisé. Pour certains, le réchauffement climatique favoriserait cette expansion.

 

Frelon Asiatique