Un Peu d'histoire

 l'époque de la Renaissance

  les peintres italiens commencent à découvrir les lois de la perspective. Pour simplifier le tracé de leurs paysages, ils utilisent des appareils optiques qui permettent de projeter sur une surface une image d'un paysage ou d'un objet : la chambre claire, la chambre noire, 

La chambre noire était déjà connue , on peut la considérer comme l'ancêtre des appareils photographiques. Elle est constituée par une boîte fermée, étanche à la lumière, dont une des faces est percée d'un tout petit trou, le sténopé. L'image inversée d'un objet éclairé placé à l'extérieur devant le trou se forme sur la paroi opposée.

Elle fut employée par de nombreux artistes, dont giovanni Antionio Canal, dit Canaletto, qui l'utilisa notamment pour mettre en perspective ses célèbres paysages des canaux de Venise.

 

 

Le Principe

Les rayons qui passent par le trou proviennent de différentes directions, donc de différents points de l'objet observé. Le principe de base est très simple : la lumière est réfléchie par les objets dans tous les sens ; si l'on place une feuille blanche à un endroit, chaque point de la feuille reçoit des rayons lumineux issus de tous les objets alentours qui se mélangent et se combinent (synthèse additive). La feuille apparaît donc blanche (ou de la couleur éclairant l'environnement modifié par la teinte majoritaire alentour).

 

Dès lors, il suffit de filtrer la lumière extérieure de façon à ce qu'elle ne rentre que par un seul point dans une chambre obscure, la lumière continue son chemin en ligne droite jusqu'à rencontrer la feuille blanche : chaque point de la feuille n'est éclairé que par le rayon issu d'un seul point d'un objet. On voit se former l'image inversée de la réalité extérieure sur la feuille.

 

 

souvenir souvenir

société Nikon

Créée en 1917, à la demande du gouvernement japonais soucieux de la supériorité démontrée par l'armée allemande pendant la guerre, la compagnie se nomme d'abord Nippon Kōgaku Kōgyō , en français « optique japonaise S.A. »). Elle est rebaptisée Nikon Corporation en 1988, en reprenant le nom de ses appareils photo. Le nom Nikon, qui date de 1946, est une fusion de Nippon Kōgaku   « optique japonaise ») et de la marque Ikon de Zeiss. Cela causa certains problèmes en Allemagne comme Zeiss se plaignit que Nikon empruntait sa marque déposée. Ainsi, de 1963 à 1968 le Nikon F portait par exemple le nom « Nikkor ». Son fondateur est Yataro Iwasaki, patron du groupe Mitsubishi, auquel Nikon reste aujourd'hui lié.

Nikon se consacre d'abord à la fabrication de matériel militaire et prend son essor en 1930 ; le traité de Washington ayant limité la taille de la flotte de guerre du Japon, le Ministère de la marine décide un programme scientifique intensif pour doter chaque unité navale du summum en technologie optique, et compenser ainsi l'avance prise par les Britanniques et les Américains en électronique.

Nikon se lance aussi en 1930 dans l'industrie photographique, mais cette activité reste marginale jusqu'en 1945, date à laquelle Nikon est forcé de trouver des débouchés civils ; tout d'abord les verres de lunette, en 1946, puis le premier appareil photo de marque Nikon, qui sort en 1948. En 1935, Seiki Kogaku (qui deviendra Canon) demande à Nippon Kogaku de lui livrer des objectifs pour son appareil à télémètre, ceci durera jusqu'en 1947.

Ce sont les reporters internationaux basés à Tokyo durant la guerre de Corée qui bâtissent la légende de la marque Nikon, ainsi que, plus tard, la collaboration de la marque au programme lunaire Apollo.

À l'heure actuelle, les produits Nikon couvrent toute la gamme des technologies optiques, du microscope au télescope. Le principal produit du groupe est le IC stepper, machine de très haute précision utilisée pour la fabrication des microprocesseurs. Puis viennent les appareils et objectifs photographiques, avec la gamme d'optiques Nikkor, les reflex argentiques de la gamme F, les reflex numériques de la gamme D (pour Digital) et les compacts de la gamme Coolpix. La troisième activité est l'optique avec les verres, montures, et les appareil de diagnostic (réfracteur Remote Vision, auto-réfractomètre Speedy-K…).

Janvier 2006 marque une date dans l'histoire de Nikon et de la photographie ; la société Nikon annonce l'arrêt de la commercialisation de ses appareils photos argentiques, à l'exception de deux modèles, pour se consacrer désormais quasi-exclusivement au numérique.

En mars 2011, l'entreprise Nikon fut sensiblement touchée par les conséquences du tsunami qui frappa le Japon :
Le site Nikon de Sendai, lieu de production des boîtiers haut de gamme de la marque (D3x, D3s, D700), ne subira certes pas de dégâts, mais sera fortement pénalisé par les coupures d'électricité et les ruptures d'approvisionnement de ses sous-traitants.

 

plus de détails 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nikon